prise de sang

Ce manuel doit aider les préleveurs à effectuer un prélèvement de qualité en vue d’obtenir un échantillon biologique conforme. Les recommandations pré-analytiques, notamment les conditions de transport et de conservation des échantillons avant analyse, sont décrites. Le respect de cette étape est primordial pour donner aux résultats toute la qualité que nos patients et prescripteurs sont en droit d’attendre.

Votre aide et votre participation à cette étape dans le respect des recommandations sont garantes pour le patient et le prescripteur d’un résultat fiable et juste.

Les modalités générales de prélèvement, d’identification et de conservation des échantillons biologiques doivent répondre aux dispositions obligatoires du Guide de Bonne Exécution des Analyses de Biologie Médicale et aux exigences de la norme 15189.

Rappel : Le prélèvement au domicile doit être réservé aux personnes qui, pour des raisons majeures de santé, ne peuvent pas se déplacer sur un site du laboratoire.


1- RECOMMANDATIONS PRE ANALYTIQUES GENERALES

A. Pourquoi être à jeun ?

Certains dosages varient après le repas parce que l’alimentation apporte elle-même ces éléments dosés (calcium, glucose, fer,…). Le dosage post prandial ne reflètera donc pas le taux de l’analyte concerné en base mais celui apporté par l’alimentation.  Par ailleurs, après un repas, la qualité du sérum ou plasma est modifiée (trouble, viscosité). Ces modifications qualitatives du sang peuvent interférer dans certains dosages.

B. Pourquoi prélever à certaines heures ?

Le cycle nycthéméral a une influence importante sur certains paramètres biologiques (ex : cortisol, prolactine..) et dans ce cas, le prélèvement doit être fait à des heures particulières de la journée.

C. Pourquoi le type de tube et l’ordre de prélèvement des tubes sont importants ?

Certains additifs anticoagulants interfèrent avec le dosage à réaliser. Par ex., le dosage du fer ou du calcium n’est pas possible sur les tubes violets car il est complexé  par l’EDTA , le lithium n’est pas dosable sur les tubes verts qui contiennent de l’héparinate de lithium, etc..

Les paramètres de coagulation peuvent être influencés s’ils sont prélevés après un tube qui contient un activateur  ou un inhibiteur de la coagulation ainsi, il est nécessaire de prélever les tubes citratés en premier. Si un tube de purge doit être utilisé (épicraniennes, bilans spécialisés),  utiliser un tube sec sans  activateur (bouchon rouge).

L’ordre de prélèvement préconisé est le suivant :

SECCITRATESEC + GELHEPARINE EDTA FLUOR-TUBES SPECIAUX.

Dans la mesure du possible, nous vous remercions de remplir complètement les tubes.

Il est à noter qu’aucune analyse ne pourra être effectuée sur un tube citrate mal rempli (jusqu’au trait, ni plus ni moins) ou coagulé ou sur un tube EDTA coagulé.

D. Comment et pourquoi identifier le prélèvement et les fiches de transmission ?

a) Identification des spécimens :

Tout prélèvement et échantillon transmis (chaque tube, chaque flacon) doit être clairement identifié :

Nom de naissance + nom marital + prénom+ date de naissance, quelle que soit l’analyse.

Ces informations sont utilisées pour différencier les homonymes, lier le patient à ses antériorités et attribuer les valeurs de référence adaptées.

Concernant les analyses d’immunohématologie (groupes sanguins, RAI, Coombs) les tubes doivent impérativement comporter :

le NOM, le PRENOM (en toutes lettres pour les prénoms composés), le NOM DE JEUNE FILLE, la DATE DE NAISSANCE et leSEXE. Si l’identification sur les tubes est incomplète, illisible ou erronée, l’analyse ne sera pas effectuée.

seule, l’identité portée sur la carte d’identité ou le passeport est recevable (pas celle de la carte vitale ou autre, ni les noms et prénoms d’usage).

Pour une double détermination, effectuer 2 prélèvements bien distincts soit par 2 préleveurs différents, soit par le même préleveur mais à 2 moments différents (idéalement 2 jours différents) et indiquer sur les bons (1 pour chaque détermination dans 2 boites différentes) la date et l’heure des prélèvements ainsi que l’identité des préleveurs. Ces indications doivent être parfaitement lisibles.

b) Fiche de traçabilité :

Elle est associée aux échantillons, elle est obligatoire. Nous vous demandons de la compléter et d’y préciser tout renseignement clinique ou thérapeutique susceptible d’aider à la compréhension des résultats des analyses.

La date et l’heure de prélèvement doivent être renseignées.

Merci aussi de noter vos coordonnées afin d’assurer la traçabilité réglementaire du préleveur et pouvoir vous contacter le cas échéant.

2- RECOMMANDATIONS PRE ANALYTIQUES SPECIFIQUES

 A. Préconisations à destination des patients

Afin d’optimiser la réalisation des examens, le laboratoire met à disposition de ses patients des fiches de préconisation. Elles contiennent les instructions à respecter pour réaliser un prélèvement dans de bonnes conditions ( feuilles de régimes, recommandations pour le dosage de médicaments, compte d’ Addis, index de Nordin, urines de 24H, tests respiratoires à l’urée pour la recherche d’Hélicobacter pylori….).

B. Fiche de consentement pour les examens  génétiques

Elle est spécifique pour les examens nécessitant le consentement éclairé du patient tels que les analyses génétiques. En cas de besoin, le laboratoire peut à votre demande vous en fournir.

C. Demande d’analyses sans prescription ou hors nomenclature

Elle est spécifique pour les examens hors nomenclature ou les demandes d’analyses sans ordonnance. En cas de besoin, le laboratoire peut à votre demande vous en fournir.

D. CAS DES PERSONNES MINEURES :

Une personne  mineure souhaitant garder le secret médical doit remplir le formulaire spécifique fourni sur demande. Si elle a moins de 15 ans, elle doit être accompagnée d’une personne majeure de son choix.

Un mineur sans ordonnance, non accompagné ou qui demande le secret médical est dirigé vers le planning familial.

E. Les tests dynamiques

Certains examens nécessitent de prévoir un temps de réalisation plus ou moins long. Par ex., l’examen HGPO se réalise sur 2 ou 3 heures. Pour l’ensemble de ces tests, la réalisation au laboratoire est recommandée.

F. Les suivis thérapeutiques

a)  Dosage de médicaments :

Conformément à la Nomenclature des Actes de Biologie Médicale, toute demande doit comporter :

  • la date et l’heure de prélèvement, la date et l’heure de la dernière prise du médicament
  • les raisons de la prescription (recherche d’efficacité et/ou de toxicité)
  • la date de début de traitement et /ou de l’éventuelle modification de posologie
  • les renseignements posologiques (nom de la spécialité, quantité administrée, fréquence, voie d’administration)
  • l’âge, la taille et le poids du sujet lorsque cela est possible.
b)  Tests de coagulation
En cas de traitement susceptible de retentir sur les résultats de ces examens, renseigner absolument l’anticoagulant (à dose préventive ou curative : héparine, HBPM, AVK, Xarelto, Pradaxa, Arixtra, Eliquis ou Orgaran) ou l’antiplaquettaire. Ces renseignements thérapeutiques sont indispensables pour tous les tests de coagulation (TQ, TCK, AT3, activité anti Xa, ACC, protéines C et S).
1-Activité anti Xa :

– Traitement par les HBPM (Lovenox®, Fraxiparine®…) : activité anti Xa réalisée au laboratoire

– Traitement par HNF, Arixtra®, Xarelto®, Orgaran®, Pradaxa® : activités anti Xa envoyées (consulter le guide Biomnis pour les conditions pré analytiques)

Veuillez noter systématiquement, en plus du  traitement anticoagulant, les horaires d’injection et de prélèvement.

Il est fondamental de prélever au bon moment par rapport à la dernière date d’injection sans quoi le résultat est ininterprétable avec un risque élevé de mauvaise adaptation posologique soit :

  • Fragmine® (daltiparine), Lovenox® (Enoxaparine), Clivarine® (Reviparine), Fraxiparine® (Nadroparine) : prélèvement 3 à 4 h après l’injection sous-cutanée.
  • Fraxodi®, Innohep®(Tinzaparine) : prélèvement 4 à 6 h après l’injection sous-cutanée.

Prélèvement: – après quelques jours: détection d’une éventuelle accumulation

– dès l’initiation :vérification que l’activité anti-Xa obtenue est bien celle attendue.

L’activité anti-Xa réalisée au laboratoire ne permet pas la surveillance d’un traitement par l’héparine non fractionnée (calciparine, héparine). Dans ce cas, la surveillance peut être réalisée par la mesure du TCA.

2-TQ- INR

Préciser en plus du traitement, la cible et dernière dose.

3-TCK: en cas de traitement héparinique, prélever :

-à mi-distance entre 2 injections sous cutanées

-4 à 6h après le début d’une perfusion puis horaire indifférent.

4- LA REALISATION DES PRELEVEMENTS

A. Description du matériel

Le laboratoire fournit des boites de prélèvement contenant l’ensemble du matériel pour un prélèvement standard par Vacutainer : 2 aiguilles, un corps de Vacutainer, un tampon antiseptique, un pansement, une fiche de traçabilité et les tubes suivants :

  • Tube hépariné avec gel VERT 3 ml Vacutainer (BD)
  • Tube sec ROUGE 7 ml Vacutainer (BD)
  • Tubes EDTA VIOLET 4 ml Vacutainer (BD) (2 tubes)
  • Tube CTAD BLEU 2,7 ml Vacutainer (BD)
  • Tube fluoré GRIS 2 ml Vacutainer (BD)

UN PATIENT = UNE BOITE

N’utilisez que des tubes non périmés.

Quantité à prélever :

Dans la mesure du possible, veuillez remplir complètement les tubes et éviter tout tube inutile.

Hématologie, HbA1c et VS : un seul tube EDTA (non coagulé). En cas d’aggrégation à l’EDTA, un tube citrate en plus.

Immuno-hématologie : un tube EDTA et un tube sec

Hémostase : un seul tube pour un bilan standard d’hémostase, deux à trois tubes supplémentaires pour toute exploration (dosage de facteurs, ACC, protéines C et S…). Les tubes citratés doivent être remplis jusqu’au trait, ni plus ni moins, et non coagulés.

Biochimie- hormonologie : un tube

Sérologies- immunologie : un tube sec pour 4 examens

Parasites sanguins ( paludisme, filaires… ) : 2 tubes EDTA. Transport en URGENCE pour la recherche de paludisme.

Analyses spécialisées : consulter le guide Biomnis.

Pour les prélèvements microbiologiques : vous pouvez consulter le manuel de prélèvement « Microbiologie »

 

Liste du matériel pour les examens immunochimiques sur autres prélèvements:

– Urines

Flacon à urine stérile de 100 ml (+ tube borate pour la microbiologie)

Sac collecteur stérile (Urinocol)

Bidon opaque de 3 litres pour le recueil des urines de 24H.

Pot de 500 ml pour le recueil des urines sur 3 heures (compte d’Addis)

Selles

Pot à selles standart

Pot opaque de plus grande contenance destiné aux recueils de selles sur 3 jours.

 – LCR :

Tube stérile à fond conique, gradué, bouchon à vis jaune, sans anticoagulant. Emballage individuel.

 – Gaz du sang :

Seringues héparinées pour prélèvement artériel.

 

B. Préparation du patient

S’assurer du confort du patient, se laver les mains avant et après chaque prélèvement (lavage complet ou utilisation d’une solution hydro alcoolique), porter des gants jetables s’il existe un risque de souillure. Pour l’asepsie de la peau, utiliser la lingette désinfectante fournie dans la boite de prélèvement (ou autre sans alcool pour les alcoolémies).

C. Élimination des matériaux utilisés pour le prélèvement

Les aiguilles utilisées ne sont pas recapuchonnées mais directement éliminées dans un récipient fermé et réservé à cet usage.

Il est rigoureusement interdit de replacer les aiguilles souillées dans les boites de prélèvement : risque d’accident d’exposition au sang pour le personnel du laboratoire lors de la réception du prélèvement.

Le laboratoire Saint Rémy est officiellement un centre de regroupement des déchets d’activités de soins à risques infectieux et assimilés (DASRI).

Une convention de prise en charge des DASRI peut être établie entre le préleveur et le laboratoire.

D. Identification des prélèvements

Selon la législation en vigueur, il est impératif d’identifier tous les prélèvements.

Cf paragraphe « Comment identifier le prélèvement et les fiches de transmission »

E. Stockage des échantillons

Les conditions de conservation sont un maillon essentiel pour la qualité des résultats. Nous vous demandons de prendre toutes les précautions pour éviter les chocs thermiques.

En l’absence d’indication, la température de conservation des échantillons avant le ramassage est une température ambiante maitrisée, 20°C idéalement (glacières) dans les boites de prélèvement homologuées fournies par le laboratoire.

Le transport des échantillons doit s’effectuer le plus rapidement possible au laboratoire sans dépasser les délais maximums d’acheminement indiqués.

Les horaires de passage de nos coursiers vous ont été communiqués via les feuilles de route : tournée de Château salins, tournée de Raon l’Etape, tournée de Baccarat/Blainville, tournée de Badonviller/Bayon et tournée de Blâmont/Cirey/Baccarat l’après midi.

Le laboratoire Saint Rémy garantit le maintien d’une température maitrisée lors de l’acheminement (le jour même du prélèvement) des échantillons au laboratoire.

5- LE CATALOGUE DES ANALYSES  :

Il reprend :

  • les Analyses réalisées au laboratoire par ordre alphabétique
  • Etat de jeûne : Jeûne impératif de 12 heures  pour  le bilan lipidique, cryoglobulines, tests respiratoires à l’urée (ne pas manger ni boire ni fumer)  et de 8 heures pour la glycémie et la prolactine.
  • Tube(s) à prélever, nature de l’échantillon : Pour les analyses sanguines, les tubes à prélever sont  indiqués : la couleur correspond à celle du bouchon, sinon la nature de l’échantillon est précisée.
  • Délai d’acheminement au laboratoire : Afin de respecter l’intégrité des échantillons, les délais maximums d’acheminement au laboratoire sont indiqués. Lorsque le délai d’acheminement est très court et incompatible avec un délai de transport trop long, le prélèvement au laboratoire est conseillé.
  • Température et Délai pour une analyse complémentaire : Il s’agit du délai maximal pour un complément d’analyse ou un éventuel contrôle, à partir de l’heure de prélèvement,  sur un échantillon prétraité conservé au laboratoire.

RQ : toute congélation est effectuée uniquement au laboratoire après décantation.

Si l’heure de prélèvement est inconnue, il n’y a pas de rajout possible.

  • Délai de réalisation : Il s’agit du délai habituellement observé pour le rendu de résultats dans les conditions normales de fonctionnement du laboratoire. Ces délais sont calculés à partir de la réception des prélèvements au laboratoire et ne tiennent pas compte des dimanches, jours fériés et d’une éventuelle mise en contrôle.
  • Remarques : Spécificité importante concernant une analyse en particulier.

Consulter le site internet du laboratoire BIOMNIS : www.biomnis.com afin de respecter les conditions pré analytiques des analyses sous traitées et obtenir les renseignements nécessaires au prélèvement.

Liste des principales analyses à traiter rapidement après le prélèvement :

Acide lactique, Ammoniémie, Acide oxalique, acide pyruvique, acides aminés, ACTH (corticotrophine), ADH (hormone anti diurétique), ACC (anticoagulants circulants), angiotensine, Ac anti récépteur de l’acétylcholine, calcitonine, catécholamines et dérivés, chromogranine A, CH50, CTX (cross-laps), facteurs de coagulation (anti –hémophilique A(VIII), B (IX), facteur Willebrand….), plasminogène,  protéines C et S, PTH,  gastrine, GHRH (hormone de croissance), homocystéine, INH, sérotonine.